Aller au contenu directement

Nos impacts

La mosquée à énergie positive de Tadmamet

Projet pilote : la Mosquée de Tadmamet

Mosquée en terre au coeur d'une montagne au Maroc
Une mosquée à énergie positive.

En quelques chiffres

Téléchargez la fiche récapitulative de la mosquée de Tadmamet.

Début /fin de construction : 2013 / 2015
Capacité d’accueil de fidèles : 204 hommes et 204 femmes
Coût total de construction : 1 400 000 dhs

L’histoire du projet

Tadmamt est un village de 400 habitants (en 2020) situé à 60 km de Marrakech et à 3500m d’altitude dans les montagnes du Haut Atlas. Le climat y est continental : chaud et sec en été, froid et neigeux en hiver.
Le vent dominant est/ouest est très froid car il vient des montagnes. La pluie vient généralement de l’ouest.
Le projet de la mosquée de Tadmamt a vu le jour grâce aux villageois qui ont donné l’impulsion de départ à la construction de la mosquée : 2 familles ont offert chacune une parcelle de terrain contiguë à l’entrée du village. Puis les habitants ont financé et construit eux-mêmes à hauteur de leurs moyens, les fondations et la structure porteuse de la mosquée.
Par la suite, c’est grâce à l’association Tadmamt Développement créée par les habitants du village et son président Brahim Abdesslam, que le projet voit l’arrivée de nouveaux soutiens : ceux du cluster EMC et de la GIZ.
En effet, le cluster EMC et la GIZ ont pris le relais du financement tout en apportant leur savoir-faire en efficacité énergétique.

Une mosquée à énergie positive

Pour la mosquée de Tadmamt, cela s’est traduit par :
Des solutions passives : la réalisation d’une double enveloppe en briques de terre cuite avec lame d’air, d’une isolation de toiture performante (1) d’un vide sanitaire et d’une architecture alvéolaire de façade qui permet de mieux aérer sans créer trop de déperditions, ainsi que des locaux éclairés naturellement (2)
Des solutions actives : l’installation de lampes LED (2), d’un chauffe-eau solaire (3) et de panneaux photovoltaïques (4) installés sur le toit, plein sud, qui permettent non seulement de couvrir les besoins en électricité, mais également de produire un surplus d’électricité, faisant ainsi de la mosquée de Tadmamt la première mosquée à énergie positive du Maroc.
Le projet a fait l’objet d’une simulation thermique dynamique préalable pour valider ses caractéristiques d’efficacité énergétique. Quatre après la construction de la mosquée, les fidèles qui y font leur prière, témoignent du confort thermique en été comme en hiver. Grâce à l’isolation et l’inertie de l’enveloppe de la mosquée, les murs restituent la chaleur en hiver et la fraicheur en été.

Construction de la mosquée en terre au Maroc
Lancement des travaux de construction de la mosquée de Tadmamt.

Un surplus d’électricité au profit des habitants du village

Le surplus d’électricité est utilisé pour l’alimentation de la crèche récemment construite, située à côté de la mosquée. Le logement de l’imam attenant à la mosquée est également connecté au même réseau qui devrait couvrir ses besoins une fois qu’il sera occupé.
Jusqu’à aujourd’hui, la mosquée fonctionne en parfaite autonomie énergétique : ses factures d’électricité se résument uniquement à l’abonnement au fournisseur local, auquel les habitants ont choisi de souscrire pour éviter toute coupure en cas de panne des panneaux photovoltaïques.

Un modèle vertueux

Au-delà de sa performance énergétique, la mosquée de Tadmamt est un exemple de projet de développement durable inclusif et créateur d’opportunités d’emplois pour les ouvriers du village qui ont participé au chantier. Le Cluster EMC et la GIZ ont formé les ouvriers à leur métier, l’efficacité énergétique et l’hygiène, la santé et la sécurité. Les ouvriers ont également été accompagnés pour acquérir le statut d’auto-entrepreneurs et avoir accès à des opportunités d’emplois durables.

Formatrice qui fait un transfert de compétences aux ouvriers assis en U dans une région du Maroc.
Formation des ouvriers à leur métier.

L’association du village, qui a mobilisée les différents ouvriers du projet, a joué un rôle clé dans le processus. Les partenaires du projet ont travaillé sur le renforcement des compétences de l’association afin qu’elle soit capable de soutenir les ouvriers dans le développement de nouveaux projets dans le village et dans les zones voisines. L’objectif final étant de contribuer à la mise en place et au développement d’un écosystème entrepreneurial national autour des projets d’efficacité énergétique.

Ce projet a également eu un rayonnement sur les villages voisins de Tadmamt. En effet, la construction de la mosquée profite jusqu’à 300 fidèles de la zone lors de la prière du vendredi, alors que les autres prières compte en moyenne 80 à 100 personnes, principalement les habitants du village.

Nous suivre sur les réseaux sociaux