Aller au contenu

Stratégie énergétique

Objectifs chiffrés

L’objectif initial de la stratégie énergétique nationale était d’assurer 42% de la production électrique en 2020 à partir de sources renouvelables, objectif qui a été revu lors de la COP 22 tenue à Marrakech, et mené à 52% à l’horizon 2030. Ces objectifs tiennent compte du potentiel remarquable du Maroc en termes de sources renouvelables, correspondant à un potentiel solaire journalier de 6,5 kWh par m², en plus d’un potentiel éolien dépassant les 25.000 MW en onshore et les 250.000 MW en offshore.

En termes d’efficacité énergétique, l’objectif initial de 12 % d'économies d'énergie à l’horizon 2020 et de 15 % à l’horizon 2030 a été revu à la hausse sur la base de la nouvelle stratégie d’efficacité Énergétique, et est aujourd’hui fixé à 20 % à l’horizon 2030.

Cette transition commence déjà à porter ses fruits. La capacité totale installée de source renouvelable est à 3.700 MW aujourd’hui (1.215 MW éolienne, 705 MW solaire, 1.770 MW hydro-électrique), avec une contribution de plus en plus importante du solaire et de l’éolien, passée de 2% en début 2009 à plus de 14% en 2019. Portée par des projets d’envergure et une action concertée des acteurs, la part des renouvelables dans le mix électrique atteint 34% aujourd’hui, et la dépendance énergétique nationale est à 93,9 %, contre 98 % en 2009.

Pour suivre l'évolution du secteur à travers les données énergétiques, veuillez visiter le site web de l'Observatoire Marocain de l'Energie.

Enjeux climatiques et sociaux

En plus de l'enjeu économique et de la sécurité de l'approvisionnement, la transition énergétique répond à deux enjeux :

Enjeu climatique

Répercussion du stress hydrique sur la terre
Répercussion du stress hydrique sur la terre

En effet, sur le plan climatique, l’enjeu est évident. Une meilleure pénétration des énergies renouvelables dans la capacité installée, couplée à une consommation plus maitrisée au sein des secteurs énergivores, permet de limiter les rejets gazeux et de contribuer aux engagements nationaux en termes d’atténuation.

Enjeu socio-économique

Atelier travaux mains de finitions panneau solaire au Maroc
Atelier travaux mains de finitions sur un panneau solaire

L’intégration industrielle, un des piliers de la stratégie, permet de dynamiser l’économie nationale à travers le développement de filières locales, créant ainsi de l’emploi et de la richesse. Aussi, l’accès à une énergie à coût raisonnable à un impact sur les conditions de vie des citoyen.ne.s marocain.e.s.

Distinctions internationales

La stratégie énergétique du Maroc est saluée à l’international à bien des occasions. Dans ce sens, le Prix du Visionnaire en Efficacité Énergétique (Energy Efficiency Visionary Award) a été attribué à Sa Majesté le Roi Mohammed IV, en Mai 2017, confortant ainsi les efforts déployés par le Maroc en termes de développement énergétique durable. Le Maroc a également remporté le prix de la « Meilleure stratégie d’État » pour les énergies renouvelables lors du Forum Africa Investments, tenu en novembre 2017 à Paris.

L’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) appuie quant à elle le modèle énergétique marocain et encourage les chantiers enclenchés par le Maroc dans ce sens.

Nous suivre sur les réseaux sociaux