Aller au contenu directement

La boîte à outils de l'éclairage public

Modernisation de l'éclairage public à Chefchaouen
Modernisation de l'éclairage public à Chefchaouen

Dans le cadre du projet CoMun, mené en partenariat avec la DGCL, la coopération maroco-allemande à travers la GIZ a développé une série de publications visant à renforcer la capacité des communes à gérer l’éclairage public de manière optimale. Guides techniques, manuels, applications et recueils de bonnes pratiques sont mis à la disposition des gestionnaires de l'éclairage public dans le cadre d’une boîte à outils dédiée dont tous les contenus sont téléchargeables ci-dessous.

1) Notions de base

Les fondamentaux :

Une gestion optimale de l’éclairage public commence avant tout par la maîtrise des fondamentaux. Ce guide qui rappelle les notions de base relatives à l’électricité, à la lumière et à l’éclairage a ainsi été conçu afin d’outiller les gestionnaires d’EP des connaissances indispensables à l’exercice de leur métier.

Le cadre normatif :

La norme 13201 est aujourd’hui obligatoire pour les marchés des collectivités locales, entreprises publiques ou entreprises délégataires (Article 35 de la loi n°12-06). Ce guide d’utilisation et cette fiche présentent le champ d’action de cette norme, et ce logiciel gratuit permet de réaliser des simulations de l’éclairage et de dimensionner l’éclairement selon la norme 13201.

2) Modes de gestion

Les options s’offrant aux communes pour la gestion de l’éclairage public sont diverses, présentant chacune son lot d’avantages et d’inconvénients potentiels. Choisir parmi ces alternatives celle qui s’adapte le mieux au profil de la commune est une mission délicate. Elle nécessite une compréhension approfondie du fonctionnement de ces modes de gestion.

En effet, plusieurs modes de gestion sont possibles : gestion directe, gestion déléguée, partenariat avec le secteur privé ou création d’une SDL. Ce guide a été développé dans ce sens, afin de donner une vision la plus complète possible des différences existantes entre ces modes et de leurs implications techniques, managériales, et juridiques.

3) Diagnostic

Avant toute décision concernant l’amélioration du parc, il est primordial pour la commune d’avoir une vision la plus précise possible de ce dernier, autant sur le plan physique qu’organisationnel. La réalisation d’un diagnostic de l’éclairage public est en effet indispensable à la planification de mesures efficaces.

Cette fiche explique les bénéfices d’un diagnostic, à confier à un prestataire spécialisé (TDR type ici) ou réaliser en interne (cette liste comporte des variables pouvant servir d’indicateurs pour le recensement et le diagnostic et ce document peut servir de base pour mener un diagnostic par coffret).

4) Outils pour rationnaliser la consommation

Ce manuel a ainsi été élaboré dans le but de présenter trois outils de gestion simples à mettre en place, qui permettent de rationaliser la consommation énergétique du parc d’éclairage public : Le diagnostic énergétique des réseaux d’éclairage public par coffret, le tableau de bord de suivi des consommations énergétiques et le Tableau de Bord de Gestion Énergétique Communale (TBGE).

Cette fiche synthétise la démarche à adopter pour systématiser le suivi de la consommation de l’éclairage public, étape préalable essentielle à l’identification et la mise en place de mesures et d’outils d’efficacité énergétique adaptés. En guise de cas pratique, l’expérience de la ville d’Oujda avec la mise en place du TBGE pour rationaliser la consommation de son parc est à découvrir ici.

5) Certification ISO 50001

Pour une action plus cadrée sur la consommation énergétique de l’EP, s’offre aux communes la possibilité de se référer à la norme ISO 50001, relative à la mise en place d’un système de management de l’énergie. Cette norme peut être appliquée à la gestion de l’éclairage public, puisqu’elle fixe comme priorité l’amélioration continue de la performance énergétique.

Consultez cette fiche pour obtenir une introduction sur cette norme. En se basant sur ce manuel, la commune peut en effet aborder la norme comme un cadre d’amélioration de la gestion énergétique, sans pour autant viser la certification comme finalité.

6) Système d'information géographique

Le recours à un Système d’information géographique (SIG) pour la gestion de l’éclairage public présente des avantages majeurs : Il permet de mettre les réseaux en conformité à la norme NM 13201, d’élaborer des plans de maintenance adaptés, mais surtout, de suivre et de maîtriser les consommations énergétiques de manière ciblée, géolocalisée, et hiérarchisée.

Ce guide et cette fiche présentent comment mettre en place un SIG pour la gestion de l’éclairage public et ce logiciel gratuit crée des bases de données géoréférencées des réseaux d’éclairage. Les communes faisant appel à un prestataire peuvent s’appuyer sur ce guide lors de la rédaction des Termes de référence.

7) Maintenance de l'éclairage publique

La maintenance constitue une composante vitale dans la gestion du parc de l’éclairage public. Elle impacte la qualité du service et contribue à la réduction de la facture énergétique.
Ce guide fournit aux collectivités locales au Maroc un référentiel de préconisations pour l’optimisation de la maintenance de l’éclairage public, en mettant en avant des préconisations sur six niveaux :

• Le choix des équipements de l’éclairage public.
• Le maintien du flux lumineux.
• La maintenance préventive.
• La gestion des moyens humains et matériels.
• L’utilisation des systèmes d’information.
• Et les indicateurs de performance.

Nous suivre sur les réseaux sociaux